France Inter Dieu, Darwin, Marcel et moi

Quand le ver de terre se met en scène... c'est un spectacle qui est drôlement intéressant avec de l'humour, de la poésie qui est délicieusement absurde. On sourit véritablement, on rit aussi dans ce spectacle, ponctué par de la danse et par des chansons. Si vous souhaitez ne pas vous regarder le lombric... allez voir Dieu, Darwin, Marcel et moi !
Denis Cheissoux - CO2 mon amour

La Ruche qui dit Oui ! Dieu, Darwin, Marcel et moi

Attention, ce spectacle pourrait bien changer votre quotidien !

Europe 1 Dieu, Darwin, Marcel et moi

Spectacle étonnant !
Allain Bougrain-Dubourg - émission "Entre chien et loup"

Froggy's Delight Dieu, Darwin, Marcel et moi

Voyage au centre de la terre en forme de fantaisie écolo-musicale aussi cocasse et loufoque qu'érudite qui part en vrille surréaliste car dispensée par une conférencière un poil "allumée".

Reporterre Dieu, Darwin, Marcel et moi

Cette pièce de théâtre inspirée de l’ouvrage de Marcel Bouché « Des vers de terres et des hommes », chercheur-agronome à l’INRA. Un livre costaux que Sophie Accaoui transforme en une romance drôle sur la vie du sol.
Christine Laurent - rubrique le jardin sans pétrole

France Inter Dieu, Darwin, Marcel et moi

Il faut se dépêcher de venir voir ce spectacle (...) cette pièce est absolument extraordinaire, c'est tordant, savant et très joyeux. Coup de cœur de la Tête au Carré
Sophie Becherel - Tête au Carré

MediaCE Dieu, Darwin, Marcel et moi

Plaidoyer écolo sur le plus modeste et le plus pacifique des contributeurs à la vie terrestre, fondamental tube digestif au caca fertile. Un discours scientifique et ludique pour réveiller les consciences sans faire peur.
Valérie Appert

Hortis (revue nationale pour les Responsables Espaces Nature en Ville) Dieu, Darwin, Marcel et moi

L’onirisme au théâtre rend palpable le monde invisible du sous-sol, donne à voir en accéléré le travail du temps et de l’infiniment petit dans la création du sol. Ce spectacle permet de semer dans les esprits quelques nouvelles graines qui donnent du sens aux mutations en cours du métier de jardinier.
Nicole Geniez , reponsable Espaces verts de la ville de Bagnolet

Fréquence Paris Plurielle Dieu, Darwin, Marcel et moi

Il est question du ver de terre, a priori, un sujet qui ne passionne pas les foules. Et pourtant ça marche du feu de Dieu ! En passant par l’humour, une mise en scène décalée, la musique qui donne une couleur particulière et du rythme au propos, on assiste à un vrai spectacle très réussi, hautement pédagogique et drôle !
Capucine Maillard - émission Plein Phare

Lettre d'Info OPVT (observatoire participatif du ver de terre) Dieu, Darwin, Marcel et moi

D’aucun pourrait vous l’expliquer en long, en large et en (tra)vers mais ce spectacle vous permettra de joindre l’utile à l’agréable ainsi qu’au déjanté ! Nous vous recommandons très fortement d’aller découvrir ce spectacle décalé mais éclairé.
Daniel Cluzeau - Université Rennes 1

Libération Dieu, Darwin, Marcel et moi

Dans un mix d’onirisme, de danse et de chant, notre artiste aux multiples virtuosités nous plonge dans les mystères et les fragilités de la vie dans le sol.

Radio Judaïque FM Dieu, Darwin, Marcel et moi

Extrêmement fantaisiste et érudit, c’est rare ! On s’amuse beaucoup en apprenant beaucoup de choses.
Monique Ayoun - émission un livre, un destin

Sciences et Avenir Dieu, Darwin, Marcel et moi

L’écologie pour les nuls, en clair, en deux temps, trois mouvements... curieux bon moment (que) cette fantaisie lombricienne inattendue.

Passerelles.info Dieu, Darwin, Marcel et moi

L’art de parler de géodrilologie en nous faisant rire ! Ludique et aventureuse, cette mise en scène (...) sous fond de fantaisie écolo rend le message aussi amusant que puissant.
Thierry Sin

Charlie Hebdo Dieu, Darwin, Marcel et moi

(... ) rappelle fort justement que le sujet est sérieux tant l’influence de ces vers sur les écosystèmes est grande. Parler joyeusement de géodrilologie sur les planches d’un théâtre, il fallait oser ! Pari tenu.
Marika Bret

Alain Canet - Agronome Dieu, Darwin, Marcel et moi

Ver, tu oses !
Alain Canet, Président de l'AFAF (Association Française d'Agro-Foresterie)

Marcel Bouché - géodrilologue Dieu, Darwin, Marcel et moi

Alors là, bravo ! C'est le meilleur cours sur le ver de terre que j'ai jamais vu ! Quant au manifeste de fin, merci, j'aurais jamais eu le culot de sortir ça. Vous les artistes, vous avez toute liberté dans l'expression, le scientifique est toujours un peu bordé par son institution.
Marcel Bouché, chercheur agronome à l'INRA

Femme Magazine Le Bouton de rose

Que de liberté dans ce spectacle !
Valérie Appert

Causette Le Bouton de rose

Relevé par le talent, l'humour et la voix de la comédienne-chanteuse (...) nous vous recommandons ce Bouton de rose au parfum des plus sauves !
Isabelle Motrot

Le Parisien week-end Le Bouton de rose

Le plaisir féminin a son spectacle... avec poésie et chanson, érudition et sourire.
David Westphal

Muze Le Bouton de rose

One woman show insolite !
Aziliz Claquin

Revue Silence Les Fourmis vertes

Vladimir Van Erckhout

Le Bouton de rose

Dans la loge du Théâtre du Peuple, à Belfort, avant la représentation : une réflexion sur l'importance de la journée pour les Droits des Femmes.
Mairie de Belfort

Le Monde Les Fourmis vertes

Agora Vox Le Bouton de rose

En ces temps où la lutte des femmes devient facilement une condamnation identitaire des hommes (la dominationmasculine, qu'on peut légitimement écrire en un seul mot, tant c’est automatique) ce spectacle discrètement coquin, c'est-à-dire sérieux, est du meilleur aloi.
Orélien Péréol

La Provence Le Bouton de rose

Un spectacle osé tout de même car le sujet, toujours contourné et presque tabou, peut troubler. Plus qu'une ode au plaisir, c'est une hymne. Merci !
M D

La Marseillaise Le Bouton de rose

Ce spectacle d'un féminisme riant (...) dénoue subtilement les tensions ancestrales entourant le sexe féminin... belle revanche pour "le sexe faible".
Juliane Lachaut

La Provence Le Bouton de rose

Le plus subtil des spectacles de nuit pour adultes au Festival Off d'Avignon 2012. Place à la malice, à la drôlerie, à l'humour coquin mais jamais graveleux. La conférencière nous conduit dans le récit d'études récentes, celles d'une histoire inavouée : le clitoris ou le plaisir féminin (...) suivant sa fantaisie (elle) nous emporte sur un parcours musical comme miroir de l'inconscient et du refoulé. "Le Bouton de rose" est un spectacle ludique, totalement décomplexant.
Isabelle Appy

Psychologies Magazine Le Bouton de rose

Tout sur le clitoris ! Émaillé de chansons gaillardes, de poésies et d'une petite revue de presse, "le Bouton de rose" est un joli spectacle (...) qui aborde avec malice un sujet épineux. Instructif et réjouissant !
Cécile Guéret

France Inter Le Bouton de rose

Sans être impudique, sans être théorique... (c'est) un bonbon théâtral, une jouissance orgasmique d'1h15...

Causette Le Bouton de rose

Exquise partition théâtro-vocale, véritable ode joyeuse à l'appendice du plaisir féminin. Causette est au bord de l'orgasme !
Isabelle Motrot

Télérama Sortir Le Bourgeois Gentilhomme

On ne peut qu'applaudir à cette brillante mise en scène de Daniel Leduc qui montre toute la finesse de cette comédie ballet.
Françoise Sabatier-Morel

Charlie Hebdo Le Bouton de rose

Monologue aussi drôle que pertinent (...qui) démontre, sans pathos et avec un optimisme communicatif, à quel point un simple organe peut incarner à lui seul toute la chape de plomb morale, sociale et culturelle qui pèse encore aujourd'hui sur la sexualité des femmes.
Gérard Biard

Reg'Arts Le Bouton de rose

Causerie en gags et en chansons, tant la mise en scène de Laurent Lévy, très inspirée, louche vers le burlesque et le théâtral, dans le bon sens du terme. Dire que cette heure et quart de spectacle passe comme dans un rêve n’est pas exagéré. On est intéressé, troublé (peut-être) et séduit par ce que raconte l’interprète, son naturel, et cette voix dont elle joue avec maestria. Bref on est prêt, en sortant, à recommander chaudement cette conférence chantée à ses amis et aux autres.
Gérard Noël

Un fauteuil pour l'orchestre Le Bouton de rose

Conférence fort docte et bien documentée (...) -c'est tout un pan de cet objet de fantasme (le clitoris) qui est levé-. Et comme cela ne suffisait pas, madame donne de sa voix, qu’elle a fort belle, et chante. Cette conférence est un délicieux récital. L’intelligence et la tenue de ce récital réside dans le choix des textes pour nombre d’entre eux fort peu connus. Crus ou allusifs, sans jamais de vulgarité ou trop peu, c’est d’une grande pertinence dans le choix et d'une cocasserie irrésistible.
Denis Sanglard

Figaroscope Le Bouton de rose

Spectacle adorablement coquin.
Jean-Luc Jeener

Kourandart Le Bouton de rose

L’inventivité et le caractère imagé des textes sont mis en valeur par Sophie Accaoui qui force l’étonnement par une forme de naturel liée à sa grande maîtrise du chant. Chaque occasion est saisie par la comédienne avec avidité qui interprète, comme en une revue, les caractères féminins enjoués, roués ou mutins de la grande comédie et du vaudeville réunis. Le bouton de rose devient le héros d’une gaîté lyrique et le public applaudit des deux mains.
Jean Grapin

Webthéa Le Bouton de rose

Son propos est le plaisir et Sophie Accaoui l'offre sans complexe.
Caroline Alexander
(...) Revisite au-delà des clichés (femme libérée ou éternelle victime) la condition féminine dans une tentative joyeuse et désordonnée. Le tout sous la houlette de la metteur en scène Sophie Renauld. Neuf actrices (extraordinaires), sapées comme des princesses, ont donné de la voix pour détricoter un par un les clichés qui encombrent nos imaginaires.
M-J S

L'Arche Au Chat Noir

Ils sont trois. Ils chantent et dansent, concentré d'énergie pure et de talent, (...) rêvant tout haut sur des textes oniriques qui utilisent la dérision et la farce comme arme anti-bêtise. C'est une prouesse incontestable.
K.W.

Au Chat Noir

Très beau travail, sérieux et très amusant. Bravo à la grande spécialiste de Mac Nab !
Claude Duneton - auteur d'une Histoire de la Chanson française des origines (ed. Seuil - 1998)

Au Chat Noir

Une savoureuse plongée dans le Montmartre fin de siècle. Plus qu'un numéro de cabaret : un spectacle iconoclaste joliment conçu, interprété avec beaucoup d'humour et de poésie.
Emmanuel Reibel - musicologue, essayiste, auteur – spécialiste des musiciens et Paris au XIX °

Au Chat Noir

Un régal d’intelligence et de bêtise, d’humour noir jusqu’à la désespérance... A voir absolument !
Jean-Yves Clément - Directeur du festival Lisztomanias de Châteauroux

Journal du Centre

Spectacle tout à fait époustouflant.
X

La République du Centre Au Chat Noir

Une création surprenante, un spectacle déroutant car loin des sentiers battus...
H. M.